Les conseils pour réaliser des économies lors de l'achat d'un bien immobilier

L’achat d’un bien immobilier implique de nombreux frais qu’il est possible de réduire grâce à quelques règles et techniques de base. Cela passe par la négociation, mais aussi par d’autres aspects essentiels comme la performance énergétique du bâtiment, la saisonnalité ou encore l’anticipation des frais annexes. On vous présente ici nos conseils pour faire des économies lors de votre démarche et après l’acquisition de votre bien.

Négocier le prix du bien immobilier 

Dans la grande majorité des cas, le prix d’un bien immobilier peut être négocié. La première chose à faire pour économiser lors de l’achat d’un bien immobilier, c’est donc tout simplement de négocier le meilleur prix. Pour cela, il est dans un premier temps nécessaire de vous renseigner sur le marché local. Vous pourrez ainsi avoir un aperçu des prix pratiqués et être en mesure de déterminer si une offre est intéressante ou non. Il est également important d’avoir quelques connaissances du marché immobilier dans sa globalité, par exemple au niveau de la fiscalité et des réglementations en vigueur. En négociant le prix d’achat de votre bien immobilier, vous pouvez économiser plusieurs milliers d’euros et les utiliser pour d'éventuels travaux d’aménagement. 

Bien choisir son crédit immobilier  

Après avoir négocié le prix de votre bien et signé un compromis de vente, il sera temps d’obtenir un financement. Vous devrez donc choisir votre crédit immobilier parmi les différentes offres de prêts. Ici encore, des économies considérables peuvent être réalisées. Dans un premier temps, vous devez déterminer la durée de remboursement. En général, plus cette durée est courte, moins le taux d’intérêt est élevé. Il est également possible de faire de grosses économies au niveau de l’assurance emprunteur. Cette dernière ne doit pas nécessairement être souscrite chez la banque prêteuse, vous pouvez donc choisir le contrat le plus intéressant parmi les nombreuses offres. Enfin, sachez que des crédits avantageux comme le PTZ (prêt à taux zéro) ou le prêt conventionné peuvent être accordés pour l’achat d’un bien neuf.  

Evaluer la performance énergétique du bien  

Avec un coût de l’électricité et du gaz en pleine explosion ainsi que des normes énergétiques qui visent à se durcir davantage, la consommation d’énergie a de plus en plus d’impact sur la valeur d’un bien. Il est donc primordial de prêter une attention particulière au diagnostic de performance énergétique (DPE). Ce dernier permet de savoir rapidement si le bien est économe en énergie ou au contraire plutôt énergivore. Le DPE indique également la consommation moyenne du logement à l’année. À l’aide d’un comparateur énergie, vous pouvez donc avoir une idée du montant de vos futures factures. Un bien qui est déjà performant vous permettra de faire directement des économies d’énergie, tandis que dans le cas contraire des travaux de rénovation énergétique devront être effectués. 

Acheter son bien immobilier au bon moment 

La saisonnalité est un critère important à prendre en compte pour faire des économies lors de son achat immobilier. En effet, on remarque que d’une saison à l’autre, les prix peuvent varier de 3% à 5%. Cela représente donc une certaine somme sur le coût total du bien. Pour les acheteurs, il est conseillé de privilégier la période hivernale où les ventes immobilières sont souvent en baisse. La concurrence est alors moins rude et les vendeurs sont plus ouverts à la négociation. L’idéal est donc de commencer vos recherches au mois de novembre. En revanche, il est peu recommandé d’acheter un bien au printemps car les ventes ont tendance à augmenter entre avril et juin. Vous aurez ainsi moins de chances de négocier un prix intéressant à cette période. 

Anticiper les frais annexes liés à l’achat du bien 

Comme vous le savez sûrement, le coût total d’un bien ne se résume pas à son prix de vente. Il y a de nombreux frais annexes à prendre en compte, à commencer par ceux concernant directement à l’acquisition du bien. Ici, on distingue notamment le coût de votre crédit immobilier, les frais de dossier, les frais de notaire ainsi que les éventuels frais d’agence. Ensuite, il y a aussi des frais annexes à prévoir après l’achat du bien. Parmi eux, on peut citer la taxe foncière, les éventuels travaux de rénovation à effectuer, le coût de l’énergie ou encore les frais de copropriété. Anticiper ces frais peut donc vous permettre de faire des économies. Vous pouvez par exemple trouver le contrat gaz le moins cher avant d'emménager et ainsi économiser sur vos factures d’énergie.  

Partager :

Commentaires :

0 commentaire trouvé


À lire également :

Ne manquez plus aucune de nos actualités