Achat immobilier : les clés pour réussir son projet

Que ce soit en vue d’en faire votre résidence principale ou d’investir afin de développer votre patrimoine, l’achat d’un bien immobilier est un projet important qui se doit d’être préparé correctement pour s’assurer de sa bonne réussite. Immobilier Neuf Conseil partage avec vous les différentes étapes à ne pas omettre, de la définition de vos besoins à la réception de votre précieux sésame.

Quel est votre projet ? 

Tout d’abord, il s’agit de faire un point sur vos besoins : achetez-vous pour y habiter vous-même, pour réaliser un investissement locatif ou encore pour revendre plus tard ? Quel type de bien désirez-vous acquérir : plutôt un appartement, plutôt une maison ? Dans le neuf ou dans l’ancien ? Dans quel secteur souhaitez-vous que votre bien se positionne ? 

Ce sont autant de questions importantes qui vous permettent de définir précisément votre projet et ainsi procéder à une recherche plus efficace. Cela vous donnera également l’occasion d’anticiper les étapes à venir, lorsque vous aurez enfin trouvé votre bonheur. 

Évaluer son budget 

Une fois votre projet bien défini, il est important de s’adresser à sa banque afin de connaître le montant que l’on peut se voir prêter et ainsi éviter les déceptions et autres rêves irréalisables. 

En effet, cela vous permettra de définir un budget réaliste alloué à l’achat de votre bien immobilier et les frais annexes, mais aussi d’évaluer votre capacité d’emprunt grâce à une simulation qui se basera sur la durée d’emprunt ou encore sur l’évolution théorique de votre vie. Il peut être également intéressant de faire appel à un courtier qui négociera pour vous les meilleurs crédits auprès de différentes banques. 

Enfin, un apport peut être un réel coup de pouce dans la réalisation de ce projet. Pour cela, il est utile de faire le point sur votre épargne disponible, ou encore de se renseigner auprès de sa famille sur la possibilité d’une aide financière ou d’une donation. 

Se renseigner sur les aides disponibles 

Les différentes aides de l’État disponibles peuvent s’avérer être un véritable coup de pouce dans l’élaboration de votre budget. Voici une liste d’appuis financiers pour lesquels il faudra cependant vérifier votre éligibilité : 

  • Le plan d’épargne logement (PEL) : s’il est ouvert depuis au moins 4 ans, vous pourrez l’utiliser pour vous aider à financer votre projet. 
  • Le prêt à taux zéro (PTZ) : réservé aux primo-accédants désireux d’acquérir leur résidence principale dans le neuf ou l’ancien, à condition de ne pas dépasser un certain plafond de ressources. 
  • Le prêt d’accession sociale (PAS) : également réservé aux primo-accédants aux revenus modestes. 
  • Le prêt conventionné : non conditionné par un plafond de ressources, il permet de bénéficier de taux plus intéressants à la condition de résider dans votre résidence principale moins d’un an après son achat ou la fin des travaux. 
  • L’allocation personnalisée au logement (APL) : elle vous sera versée si vous bénéficiez d’un PTZ, d’un prêt conventionné ou d’un PAS. Son montant dépendra de vos revenus ainsi que de votre situation familiale. 
  • Le prêt Accession : accordé par Action Logement et anciennement appelé Prêt 1% logement, il s’agit d’un prêt à taux réduit accordé aux salariés d’une entreprise du secteur privé non-agricole, de 10 salariés et plus. Il est cependant conditionné aux ressources du contractant, mais aussi à la performance énergétique de votre futur logement. 
  • Le prêt relai : vous résidez déjà dans votre résidence principale, mais vous souhaitez en changer, ce prêt permet d’acquérir un nouveau logement en attendant la revente de l’ancien. Il s’agit cependant d’un prêt risqué, car même si vous n’arrivez pas à vendre dans le délai imparti, vous serez tout de même tenu de procéder au remboursement du prêt. 

L’assurance du prêt immobilier 

Les banques exigent systématiquement la souscription d’une assurance de prêt pour accorder un crédit immobilier. Toutefois il faut savoir qu’il n’est pas obligatoire de la souscrire auprès de la banque qui vous octroi le crédit. 

En effet, elles sont souvent bien plus onéreuses que celles proposées par des organismes spécialisés. Il est donc intéressant de bien se renseigner et de comparer les offres afin d’économiser significativement sur le long terme. 

Rechercher sa future acquisition 

Une fois que vous avez déterminé le type de bien souhaité ainsi que votre budget, il vient le temps des recherches et des visites. 

Vous pouvez pour cela vous adresser à des agences immobilières/ promoteurs, qui partageront avec vous leur expertise et vous feront gagner un temps précieux, mais aussi consulter des sites de recherche en ligne ou la presse spécialisée. 

Il est important d’être vigilant durant les visites et de ne pas hésiter à poser les questions importantes : montant des taxes que vous aurez à payer, montant des factures d’énergie et charges afférentes au logement, demander à voir les diagnostics techniques… 

Il convient également de se documenter sur l’environnement du bien, sur le prix au mètre carré pour vérifier que le prix de vente est correctement établi, sur le voisinage, sur les commodités à proximité ou encore sur les différents projets en cours et à venir dans le quartier, qui pourront influer sur la valeur du bien. 

L’achat de votre logement 

Votre perle rare enfin dénichée, il faut à présent concrétiser votre projet et pour cela, plusieurs étapes sont à prévoir : 

  • La signature du compromis de vente (pour l’ancien) ou contrat de réservation (pour le neuf) contrat par lequel le vendeur s’engage à vous vendre son bien à un prix déterminé et par lequel vous vous engagez à l’acquérir aux conditions fixées 
  • Le dépôt de votre demande de prêt immobilier, qui constitue l’une des conditions suspensives du compromis de vente 
  • Signature de votre offre de prêt 
  • Le choix de votre notaire  
  • La signature de l’acte authentique de vente chez le notaire 

L’assurance habitation et autres formalités 

En parallèle, il faut veiller à ce que votre habitation soit assurée le jour où vous prendrez possession des lieux. De la même manière que pour l’assurance du prêt, il convient de comparer les différentes offres et garanties proposées en fonction de vos besoins. 

Il vous faudra également prévoir les formalités liées aux raccordements nécessaires, comme l’électricité, l’eau, le gaz ou encore la connexion internet. 

Contrôler le bien réceptionné 

Vous avez signé l’acte de vente et enfin récupéré les clés après des mois de démarches administratives. Avant de se réjouir et de fêter cela dignement, il convient de faire une dernière visite complète du bien afin de vérifier que tout est conforme à l’acte authentique signé devant le notaire, qu’il n’y a aucun vice caché et qu’il ne manque rien : les meubles de cuisine et ses équipements qui devaient rester dans le logement ou encore les « immeubles par destination » (par exemple du mobilier scellé, des portes de placard sculptées et autres éléments qui participent à l’esthétique du logement…). 

Si tel est le cas, il vous faudra vous rapprocher de votre notaire afin de connaître la marche à suivre en fonction du problème rencontré. 

Partager :

Confiez-nous votre recherche :

Astuce : Affinez votre sélection sur nos pages de résultats.

Besoin de conseils ?

Un agent immobilier spécialiste du neuf prendra contact avec vous afin de vous apporter une réponse personnalisée.

Guide PINEL 2021 Guide Pinel INC 2020 à télécharger

Téléchargez gratuitement le guide de la loi pinel en version numérique.

Une question ?

Une question, un conseil ou un demande de renseignements ? Nos experts sont là, pour vous renseigner par téléphone ou par mail.

Actualités "Comment préparer son projet d'achat immobilier neuf ?" à lire aussi

Pour en savoir plus sur la thématique : Habiter

Planifiez un rendez-vous dès maintenant

Vous avez envie de vous lancer et d’être accompagné sur votre premier achat immobilier neuf, vous pouvez dès à présent contactee un de nos experts en immobilier neuf.