Comment préparer son projet d'achat immobilier neuf ?

L’achat d’un immobilier neuf constitue un projet de vie capital. Un logement neuf dispose de multiples avantages : le confort, la sécurité, des matériaux derniers cris et un panel de garanties pour plusieurs années.

Cela nécessite pourtant une préparation rigoureuse de la part de l’acheteur : procéder à des visites, évaluer son budget, comparer les prix sur le marché, souscrire à une assurance, consulter son banquier ou son courtier… Mais pas de panique, dans cet article, nous allons vous expliquer en détail comment bien préparer votre projet d’achat immobilier neuf pour éviter les mauvaises surprises et dénicher les meilleures offres. 

Définir vos besoins  

Pour bien préparer votre projet d’achat immobilier neuf, la première étape est d’identifier quels sont vos besoins. Pour un couple senior qui souhaite habiter dans un endroit calme, les besoins ne seront pas les mêmes que pour une petite famille à la recherche d’une résidence principale en ville. Vous l’aurez constaté, plusieurs paramètres sont à prendre en compte : 

  • Le secteur géographique : voici le premier critère dans le choix d’un bien immobilier. Localisez la région et le quartier où vous souhaitez résider. Vous êtes plus à l’aise en ville ? Ou préférez-vous la campagne et les zones périphériques ? Des questions qu’il va falloir se poser avant de vous lancer.  
  • Appartement ou maison : les deux peuvent être avantageux lorsqu’il s’agit d’un bien neuf. Pour l’appartement, vous devez savoir que la copropriété n’implique pas de grosses charges contraignantes. En ce qui concerne les maisons individuelles, vous n’aurez pas à effectuer des travaux d’entretien pendant au moins 10 à 15 ans.  
  • Un logement achevé ou acheté sur plan : voulez-vous acquérir un logement neuf déjà construit ? Ou cherchez-vous à acheter un bien sur plan ? Là aussi, les deux options sont avantageuses.  

Évaluer son budget  

Une fois que vous avez défini vos besoins, la deuxième étape dans la préparation de votre projet d’achat immobilier neuf est d’évaluer vos capacités de financement.  

Définissez la somme à investir dans l’achat immobilier. Sachant qu’avec un logement neuf, l’évaluation du budget est beaucoup plus facile qu’avec un logement ancien. En effet, vous n’aurez pas besoin d’intégrer dans vos calculs les éventuelles rénovations à effectuer et les divers travaux d’entretien. En effet, étant une résidence principale neuve, la qualité des matériaux est garantie.  

Par ailleurs, notez également que pour un immobilier neuf, les frais de notaire sont réduits à 2 à 3%. Lorsque vous évaluez le budget, il ne vous reste plus qu’à calculer le prix de vente ainsi que les coûts liés à votre emprunt bancaire. 

Faire le point avec votre banque  

Après avoir défini le budget alloué à votre projet d’achat immobilier neuf, consultez votre banque pour connaître le type de prêt dont vous pouvez bénéficier. Toutefois, il est toujours plus prudent de s’assurer que vous aurez les moyens de le rembourser dans le futur. Un emprunt immobilier s’effectue sur le long terme. De ce fait, ayez toujours une vision proactive pour faire face aux éventualités.  

Étudier les aides possibles à l'achat de votre logement  

Pour vous aider dans le financement de votre projet d’achat immobilier neuf, vous pouvez également recourir à plusieurs aides financières.  

  • Le prêt épargne logement : celui-ci concerne uniquement l’achat d’une résidence principale. Pour cela, vous devez détenir un compte ou un plan d’épargne logement depuis 4 ans. Son montant est règlementé. 
  • Le prêt à taux zéro : ce prêt s’adresse à ceux qui souhaitent financer leur première acquisition.  
  • Le prêt conventionné : le taux d’intérêt est inférieur à la moyenne. Par ailleurs, il peut être accordé sans conditions de ressources. Toutefois, il est bon de préciser que l’acheteur doit habiter le logement immédiatement après les travaux ou 1 an au plus après l’achat immobilier.  
  • Le prêt d’accession sociale : celui-ci concerne les futures acquisitions.  
  • L’aide personnalisée au logement (APL) : la somme varie selon votre situation familiale et vos revenus. L’APL s’adresse aux acquéreurs qui bénéficient d’un prêt à taux zéro, d’un prêt conventionné ou d’un prêt d’accession sociale.  

Estimer le coût de l'assurance  

Après avoir déterminé vos capacités de financement, l’étape suivante est de souscrire à une assurance pour vous aider. Les prêts peuvent vous offrir une certaine protection qui serait non négligeable.   

En outre, contrairement à ce que pensent la plupart des gens, les démarches pour bénéficier d’une assurance ne sont pas très compliquées. Cependant, il est plus judicieux de comparer les offres : le prix, le niveau de garantie, etc. Vous pourrez notamment recourir à un intermédiaire pour faire le travail à votre place. Notons que les assurances « par défaut » proposées par les banques sont souvent plus coûteuses que celles des spécialistes.  

Phase de recherche  

Maintenant que vous avez défini vos besoins, le budget nécessaire, les prêts disponibles, partez à la recherche de votre future acquisition.  

Rechercher sa future acquisition  

Pour que vous ayez un vaste choix, prenez rendez-vous auprès de 4 à 5 résidences dans le secteur géographique qui vous convient. Vérifiez les accès routiers, les moyens de transport à disposition, la distance qui sépare votre maison de votre bureau, les services, les commerces, les diagnostics techniques, les taxes à payer, etc.  

Conclure l'achat  

Vous avez trouvé le logement neuf qui correspond à vos attentes ? La dernière étape dans la préparation est d’effectuer les formalités d’achat : signer l’avant-contrat, déposer la demande de prêt immobilier auprès de la banque ou des assurances, signer l’offre de prêt, prendre contact avec le notaire, signer le contrat de vente…  

Contrat de réservation  

D’abord, vous devrez signer le contrat de réservation. C’est une sorte de compromis de vente. Le promoteur s’engage à vous céder la résidence sélectionnée. Cette signature se fait immédiatement entre le professionnel et vous sans l’intervention d’un notaire. Toutefois, soyez toujours vigilants avant de passer à la signature. Le contrat doit mentionner : 

  • Les caractéristiques du bien : le promoteur y précise la surface habitable, le nombre de pièces que contient le logement, les dégagements, la situation de l’appartement au sein de l’immeuble, les matériaux utilisés, etc.  
  • Le prix de l’immobilier neuf 
  • La période de la livraison 
  • Les mentions légales : cela renvoie aux conditions d’annulation de l’achat ou de la récupération du dépôt de garantie.  

En outre, ce document mentionne également la date prévue pour signer le contrat de vente. Celui-ci s’effectue généralement 4 à 8 mois plus tard.  

Enfin, une somme d’argent doit être versée en dépôt de garantie. Cette somme n’est pas directement versée auprès du promoteur. L’acquéreur le dépose sur un compte ouvert en son nom chez le notaire ou dans un établissement financier.  

  • Le montant correspond à 5% du prix de vente si la signature du contrat définitif est prévue dans 1 an.  
  • Le montant est de 2% du prix de la vente si la signature est prévue entre 1 à 2 ans.  

Dossier de financement  

Après avoir signé le contrat de réservation, procédez ensuite au montage financier. Celui-ci vous aidera à concrétiser davantage votre projet d’achat immobilier neuf. Consultez votre banquier ou votre courtier pour trouver de bonnes conditions d’emprunt. Cibler les offres avec de faibles frais d’assurance et de taux d’intérêt.  

Contrat de vente  

Une fois le dossier de financement prêt, l’étape suivante est de signer le contrat VEFA (Vente en Etat Futur d’Achèvement) Celui-ci doit refléter fidèlement le contrat de réservation. Vous y retrouverez la description exacte de votre futur logement neuf, à savoir : 

  • La surface habitable 
  • Les équipements 
  • Les matériaux utilisés 
  • La situation du logement dans l’immeuble 
  • La situation des immeubles voisins 

Par ailleurs, ce contrat de vente informe également sur les différents types de garanties du constructeur, dont : 

  • Les garanties financières de remboursement 
  • Les garanties d’achèvement des travaux 
  • Les garanties décennales 

Enfin, le contrat VEFA précise l’échelonnement des paiements du logement. L’acheteur peut notamment choisir d’effectuer le paiement au fur et à mesure de l’avancée du chantier.  

Choisir votre assurance habitation  

Avant de récupérer votre titre de propriété, la dernière étape est de souscrire à une assurance habitation. Prenez le temps de comparer les garanties disponibles ainsi que les modalités d’indemnisation.   

Visiter avec soin et récupérer les clés 

Enfin, lorsque toutes ces étapes sont accomplies, passez à la visite et à la remise des clés de votre logement neuf. On rappelle que la date de la livraison vous est communiquée par le promoteur dans le contrat.  

Le rendez-vous s’effectue au sein de la résidence. On vous accueillera dans un appartement-témoin. Un chargé de livraison vous y attend et vous accompagnera lors de la visite. L’objectif de cette séance est de vous assurer que le logement neuf livré correspond parfaitement au contrat signé.   

Partager :

Confiez-nous votre recherche :

Astuce : Affinez votre sélection sur nos pages de résultats.

Besoin de conseils ?

Un agent immobilier spécialiste du neuf prendra contact avec vous afin de vous apporter une réponse personnalisée.

Guide PINEL 2020 Guide Pinel INC 2020 à télécharger

Téléchargez gratuitement le guide de la loi pinel en version numérique.

Une question ?

Une question, un conseil ou un demande de renseignements ? Nos experts sont là, pour vous renseigner par téléphone ou par mail.

À lire également sur la thématique : Habiter

Planifiez un rendez-vous dès maintenant

Vous avez envie de vous lancer et d’être accompagné sur votre premier achat immobilier neuf, vous pouvez dès à présent contactee un de nos experts en immobilier neuf.